Exposition et catalogue « Des jardins & des livres »

Le livre d’Achille Duchêne « Les Jardins de l’Avenir, Hier, Aujourd’hui, Demain » (1935) compte parmi les ouvrages présentés dans cette magnifique exposition à la Fondation Martin Bodmer (Cologny-Genève).

Exposition « Des jardins & des livres », du 28 avril 2018 au 9 septembre 2018. Commissaire d’exposition Michael Jakob.

Catalogue « Des jardins & des livres », 2018, Éditions MétiPress et Fondation Martin Bodmer, sous la direction de Michael Jakob, 464 pages, notice sur « Les Jardins de l’Avenir, Hier, Aujourd’hui, Demain » par Stéphanie de Courtois, pages 420-421.

« Des jardins & des livres », ouverte du 28 avril 2018 au 9 septembre 2018, rassemble dans une perspective historique, les écrits majeurs consacrés aux jardins. Les cent cinquante ouvrages exceptionnels présentés, provenant des meilleures bibliothèques publiques ou privées, reflètent les différents genres (épopée, poésie, prose, théories scientifiques, traités de jardinage) dans la diversité des époques et des traditions nationales. Tantôt les jardins évoqués ont existé, tantôt ils représentent des projets, des rêves ou des fantasmes.
Lire la suite

catalogue Des jardins et des livres, fondation Martin Bodmer
Film de l’exposition « Des jardins & des livres », Fondation Martin Bodmer

L’Exposition Internationale de 1937 : photographies et objets insolites

Bibliothèque universitaire de Saint-Quentin-en-Yvelines, exposition du 12 mars au 12 mai 2018.

L’ « Expo 1937 » qui s’est tenue à Paris, du 25 mai au 25 novembre 1937 a accueilli 45 pays participants et a rencontré auprès du public un succès grandiose avec plus de 31 millions de visiteurs.

Achille Duchêne (1846-1947) architecte-paysagiste de renom à la carrière florissante, acteur et spectateur de l’Exposition, observe et photographie depuis la fenêtre de son appartement des quais de la Seine, dans le XVIe arrondissement à Paris, donc aux premières loges, le gigantesque chantier de l’Exposition.

C’est à travers une série de clichés iconographiques réalisés par cet observateur privilégié et d’objets inédits dont le livre d’honneur de l’Exposition, conservés précieusement par son arrière-petit-fils, Michel Duchêne, que Pascal Guillot, historien et enseignant à l’UVSQ, Georges Vayrou, historien du droit, et Armelle Rigaud, porteuse de ce projet pour la Bibliothèque universitaire de Saint-Quentin-en-Yvelines, ont choisi de s’appuyer afin de mettre en perspective cette Exposition « utopique ».

www.bib.uvsq.fr/exposition-lexposition-internationale-de-1937-a-paris-photos-et-objets-insolites

Reportage sur l’exposition par tv78 la chaîne des Yvelines

Cahiers d’histoire revue d’histoire critique. Dossier « Exposition internationale de 1937, politique et culture au temps du Front populaire », n°135, 2017.
Article « Deux regards sur l’Expo 37 » par Georges Vayrou.

Un Duchêne sinon deux…

Un article sur l’exposition « Fabuleux jardin le style Duchêne » au Trianon de Bagatelle, par Stéphanie Magalhaes, mars 2002.

Lire l’article : www.artaujourdhui.info/

Le Tremblay, Château du Tremblay, 1920, Achille Duchêne © Association Henri & Achille Duchêne, Fonds Duchêne.

Extrait :
Le Trianon de Bagatelle propose un parcours dans l’univers paysager des Duchêne. Entre Courances et Blenheim Palace, l’œuvre des paysagistes trouve enfin une reconnaissance à la hauteur de leur génie.

Paysagistes de père en fils, Henri (1841-1902) et Achille (1866-1947) Duchêne occupent une place majeure dans l’histoire des jardins de la fin du 19e siècle à la première moitié du 20e siècle. «Les Duchêne se sont appuyés sur un vaste héritage pour composer et inventer un style nouveau. Cette exposition a pour but de faire redécouvrir l’œuvre d’artistes tombés dans l’oubli après une notoriété nationale et internationale de presque un siècle. Après Bagatelle, les pièces partiront certainement à New York et pourquoi pas en Allemagne et au Royaume-Unis» explique Michel Duchêne, arrière petit-fils d’Achille et président de l’association Henri et Achille Duchêne.

L’exposition présente des œuvres inédites du fonds Duchêne : photographies, dessins, plans et objets personnels. Fervents utilisateurs de la chambre noire, les paysagistes occupent une grande part de leur temps à photographier leurs créations. Des parterres du cloître de l’abbaye de Royaumont (1910) à la Terrasse de Bourlémont (1931), les clichés, couleur sépia, insistent sur les finitions et l’harmonie des ensembles. Du simple vase aux sculptures, le jardin selon Duchêne est un tout.

Lire la suite